Même ministre, Cécile Duflot défend la légalisation du cannabis

image ganja canabis

Même ministre, Cécile Duflot défend la légalisation du cannabis

lesinrocks.com

Un monde sans drogues n’existe pas

5/06/2012
Duflot_2007_2012_604

Depuis Léon Schwartzenberg en 1988 -ce qui a contribué à lui coûter son poste neuf jours après son entrée en fonction au ministère de la Santé-, c’est probablement la première fois qu’un ministre en exercice plaide aussi ouvertement et clairement pour la légalisation du cannabis.

Car à la différence du nouveau président de la République, pour le moins fuyant sur le sujet, la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a elle un discours très clair et immuable sur le cannabis, dont le statut légal devrait, selon elle, être aligné sur celui du tabac et de l’alcool. C’est la position qu’elle a défendu ce matin “en tant que secrétaire nationale d’Europe-Ecologie les Verts, pas en tant que ministre” au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Une position “pragmatique, posée, responsable”, qui n’est “pas une position d’incitation” mais qui vise au contraire à “supprimer le trafic” et à “avoir une politique de santé publique”. Et la ministre de rappeler “qu’en France, les jeunes fument plus qu’aux Pays-Bas parce qu’on ne peut pas avoir de politique de prévention”.

Une position qui se discute, certes, mais qui a au moins le mérite de la constance. Le 18 juin 2007, Cécile Duflot représentait en effet déjà les Verts  à l’Appel du 18 joint pour la légalisation du cannabis. Interviewée par votre serviteur pour Rue89, la responsable des Verts appelait de ses voeux “un vrai débat sur les drogues”, “une sortie de l’hypocrisie”, qui “fait le bonheur des plus gros cartels de la drogue”, et “une politique de réduction des risques”.

Cécile Duflot faisait également déjà référence à l’alcool: “Peut-être que si l’on était un lieu de production de cannabis plutôt qu’un lieu de production de vignes, on aurait pas tout à fait la même position.”

Espérons désormais que les membres du Parti socialiste feront preuve d’autant de constance. En effet, en juin 2011, lors de la publication du rapport de l’ancien ministre de l’Intérieur Daniel Vaillant sur la légalisation du cannabis, le président du groupe PS à l’Assemblée, un certain Jean-Marc Ayrault, commanditaire du rapport, avait promis que, si la gauche revenait au pouvoir, elle organiserait une «commission de consensus pour essayer de dégager des solutions».

Une commission qui s’impose d’autant plus qu’entretemps, le Sénat à majorité socialiste a adopté une proposition de loi prévoyant de simples contraventions pour les usagers de cannabis arrêtés pour la première fois. Une proposition de loi qui pourrait bien finir par atterrir sur le bureau de l’Assemblée…

Arnaud Aubron

contenu original cannabis cleaner

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s