Conductivite electrique et plantation du cannabis

Filtres à osmose inversée

Conductivite et culture du canabis

L’EC est la capacité d’un liquide à transporter l’électricité. L’eau, moyen par lequel les plantes s’alimentent, contient des minéraux dissous appelés dissolutions aqueuses. Ces dissolutions aqueuses peuvent contenir une quantité d’éléments minéraux (sels) plus ou moins importante, qui influeront directement sur le niveau d’EC. Toutes les eaux ne sont pas conductrices, l’eau en elle même ne l’est pas. 

L’eau distillée présente un EC de zéro ce qui signifie qu’elle ne sera pas conductrice d’électricité. Pour qu’elle le devienne, nous devrons apporter des sels minéraux et réaliser une dissolution. Nous apporterons ces sels sous forme d’engrais biologique ou minéral.

Il existe des filtres à osmose qui laissent l’eau libre d’impuretés, de façon à obtenir une EC de 0. Ces accessoires sont principalement utilisés pour les cultivateurs dont l’eau présente une EC élevée dès le départ (supérieure à 0.6) qui la diluent à moitié avec de l’eau osmosée pour redescendre à un EC initial de 0.3 à 0.4. Il est également possible d’adapter l’eau osmosée en y ajoutant des micro nutriments (Calcium et Magnésium) à raison d’une part de magnésium pour deux parts de Calcium jusqu’à atteindre un niveau d’EC de zéro à une EC de 0.4. À partir de ce niveau, nous compléterons avec des engrais pour atteindre l’EC adaptée au stade de développement des plantes.

Pour connaître le niveau d’EC de la solution que nous utilisons pour arroser nos plantes, la manière la plus efficace est l’utilisation de testeurs électroniques. Les testeurs électroniques sont des appareils électriques composés d’une sonde et d’une électrode, chargés de mesurer l’Électroconductivité d’un liquide. Il existe des testeurs en continu, et d’autres qui s’utiliseront ponctuellement, lorsque l’on souhaitera connaître l’EC de la solution à un moment donné.

Les Testeurs en continu mesurent en permanence le niveau d’EC. Il sont composés d’une sonde mobile que nous pourrons placer dans le bac de solution nutritive pour connaître à tout moment la quantité de nutriments apportés aux plantes. Cette sonde est reliée par un câble à une unité centrale sur laquelle nous pourrons lire les données transférées.Les testeurs électroniques compacts ou portables sont ces appareils incluant la sonde et l’unité centrale de façon indissociable. Les testeurs mesurent en Particules par Milion (PPM) o Milisiemens (Ms), cette dernière unité de mesure étant la plus fréquente. Testeur Milwaukee Submersible

Selon le type de substrat utilisé, le testeur d’EC ne sera pas indispensable. Sur substrat inerte, comme la coco, la laine de roche, etc, les dosages de nutriments doivent être adaptés au stade de développement des plantes, le milieu de culture ne contenant aucun élément leur permettant de s’alimenter il faudra effectuer un apport d’engrais à chaque arrosage.

En cultivant avec une terre enrichie en humus, guano etc, celle ci contiendra suffisamment de nutriments, ce qui se traduira par une EC adaptée, permettant à la plante de s’épanouir sans crainte qu’elle ne s’épuise par manque d’engrais.
À l’inverse, en cultivant avec une terre peu enrichie ( Light) il sera nécessaire d’engraisser dès le début de la culture pour que les plantes se développent correctement.

Pour savoir si le substrat de nos plantes de cannabis est saturé en sels, ce qui pourrait bloquer leur métabolisme voir entraîner une sur fertilisation, la seule chose à faire sera de contrôler l’eau du drain qui s’écoule des pots après l’arrosage.

La première chose à faire après avoir observé que l’EC d’entrée est différente et supérieure de celle de l’eau drainée, sera d’arroser avec le triple d’eau de la capacité du pot, avec un Ph adapté à l’étape de développement des plantes et du substrat utilisé. Ensuite nous récupérerons l’eau du drain et avec le testeur nous observerons la concentration d’EC. Si l’EC du drain est dans une fourchette de valeurs acceptables, cela signifiera que nous avons correctement lavé les racines.

Pour les cultures en coco et en hydroponie nous effectuerons un lavage des racines avec le triple d’eau sans engrais et au PH ajusté lorsque l’EC de drainage est supérieur à 2.5. De cette façon nous arriverons à facilement redescendre l’EC du substrat pour offrir aux plantes et à leurs racines un milieu de vie sain, qui leur permettra en quelques jours de se remettre de la sur fertilisation.

D’une manière générale, on pourra appliquer cette règle: EC départ + (EC départ – EC drain) = nouvel EC à utiliser.
Par exemple, si l’EC départ est de 1.0, et l’EC du drain de 1.2 alors le nouvel EC à utiliser sera de 0.8

Pour les cultures en terre le lavage des racines doit être effectué lorsque l’EC est supérieure à 2.3-2.4 points, nous laisserons ainsi le terreau propre jusqu’au prochain arrosage, où nous apporterons de nouveau la quantité d’engrais adaptée. Pour la culture en terre, ces appareils de mesure ne sont pas indispensables mais nous devrons garder à l’esprit qu’ils permettent de contrôler de façon plus précise la quantité de nutriments apportés aux plantes.

Niveaux d'EC hebdomadaires Niveaux d’EC hebdomadaires

Nous avons expliqué comment éviter que les plantes ne soient sur alimentées en nous aidant d’un testeur pour nous donner des repères et pouvoir réagir afin d’éviter les problèmes liés aux engrais. Si tout ces problèmes ne sont pas résolus, il se produira un phénomène appelé Osmose Inversée.

Le cannabis, comme toutes les plantes, possède des racines. Les racines sont chargées de capter les sels minéraux et de les transformer en aliments assimilables par les plantes pour que celles ci puissent se développer correctement. Ces racines sont en partie composées d’eau et de sels dissous différents selon le stade de vie des plantes, c’est à dire qu’elles contiennent des niveaux d’EC variables depuis la germination jusqu’à la récolte.

Les racines s’alimentent correctement lorsque l’EC du substrat est inférieur à l’EC des racines. Le problème survient lorsque l’EC du substrat est supérieur à celle des racines: la plante, par l’intermédiaire de son système racinaire, va essayer de stabiliser le substrat en évacuant de l’eau pour diluer l’EC du sol et le rendre plus proche de celui des racines: ceci se traduit par la déshydratation des plantes, puis leur mort.
Il est recommandé de cultiver en utilisant des testeurs d’EC pour pouvoir contrôler et apporter les nutriments nécessaires selon la phase de développement pour faciliter la croissance et favoriser une floraison épanouie des plantes de cannabis.

Il faut souligner que selon que les plantes soient Indica ou Sativa, chacune supportera des niveaux d’EC différents. Les plantes de cannabis Indica acceptent généralement un maximum de 2.2 en culture hydroponique, et 1.8-2.0 pour la culture en terre. Pour les variétés Sativa, comme leur alimentation est plus lente et progressive, les niveaux d’EC maximums seront de 1.8 en hydro et 1.6-1.7 en terre. Toutefois, ces chiffres peuvent être amenés à être sensiblement modifiés en pratique, selon les besoins des plantes, la variété, le nombre d’arrosages et la quantité de solution apportée, etc

Substrat libre de sels une semaine avant la récolte

Il y a beaucoup de facteurs qui influent sur l’EC réelle acceptée ou absorbable par les plantes. Nous remarquerons que l’oxygène est un des éléments favorisant l’absorption des aliments en plus ou moins grande quantité selon la température de la dissolution aqueuse utilisée pour nourrir les plantes de cannabis.
Selon la température de la solution nutritive, les plantes pourront plus ou moins bien s’alimenter. Avec une solution à une température de 18-20ºC, la plante aura accès à 100% des nutriments disponibles. Au contraire avec une température de plus de 30ºC l’oxygénation sera bien moindre et la capacité des plantes à s’alimenter sera en grande partie réduite par ce manque d’oxygène dans la solution, ce qui pourra entraîner un pourrissement des racines et la mort par asphyxie. Il est donc important de soigner ces facteurs pour une culture totalement optimisée.

Concentration en oxygène selon la température de l'eau Concentration en oxygène selon la température de l’eau

Le PH est également un facteur capital pour une bonne alimentation des plantes, comme l’oxygène, celui ci devra adapté pour une bonne absorption des nutriments, ce que nous expliquerons dans un prochain post.

source de cet article here

Legalisation du Cannabis Manisfestation Mondiale en 2013


Communiqué : Samedi 4 mai 2013, « Marche Mondiale du Cannabis à Paris édition 2013 Â»
Depuis 2001 en France, la « Marche Mondiale du Cannabis Â» s’organise chaque année. A Paris comme à Los Angelès, Tokyo, Moscou ou Tel Aviv, ceux et celles demandant des alternatives à la prohibition, partisans d’une réforme de la politique en matière de stupéfiants, pour une réglementation plus juste et humaine (en particulier pour le cannabis) manifesteront pacifiquement Samedi 4 mai.Enfin une methode rapide dont l’objectif est de tromper les tests dans la salive pour la detection du cannabis ou encore hashish. Cette technique repose sur le fait d’adopter ce que l’on désigne comme un cannabis cleaner, c’est un composé bio qui peut servir à éliminer le THC pour dejouer le test cannabis avec un Kleaner

Cet événement a lieu depuis 1999 dans plus de 300 villes du monde entier, simultanément chaque premier samedi du mois de mai. Pour cette douzième édition d’un bout à l’autre de la planète « France Cannabis Â», on manifestera au pays du chanvre (Aube), du Pakalolo (Polynésie) et du Zamal (La Réunion).

Rendez-vous à : Fort-de-France – Malecon (Martinique), Lyon (Place Carnot 15h), Papeete (Parc Bougainville 9h à 12h), Paris (Bastille 14h), Rennes (Place de la Mairie 14h), Saint Gilles – Ti Boucan (La Réunion), Toulouse (Prairie aux Filtres 14h), Troyes (Place Jean Jaurès 14h).
Paris : https://www.facebook.com/events/104512503040821/
Toulouse : https://www.facebook.com/events/325502234214650/
Troyes : https://www.facebook.com/events/220737744725078/
FDF Malecon : https://www.facebook.com/events/490384301015835/
Ti boucan ( ST Gilles) : https://www.facebook.com/events/520480581327371/

Mots d’ordre : Dépénalisation, auto-production, cannabis thérapeutique. Pour des alternatives à la prohibition – libération du cannabis.

Avec des revendications citoyennes, soutenues par un collectif d’organisations réunissant : AFR, AIDES, ASUD, Cannabis Sans Frontières, CIRC, Principes Actifs, Jeunes Ecologistes, Jeune Radicaux de Gauche, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement des Libéraux de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste, Secours Vert, Techno +, MMP…

- La réforme de la politique française en matière de cannabis et l’ouverture d’un débat public sur la loi du 31 décembre 1970
- Une régulation de la production, de la distribution et de la consommation de cannabis protégeant aussi bien le consommateur que l’ensemble de la société
- La dépénalisation de la consommation, de la possession et de l’autoproduction pour usage personnel
- La prescription de cannabis dans un cadre thérapeutique
- Une prévention pragmatique et ciblée en direction des mineurs et des usagers en difficulté
- Une information cohérente et objective sur les effets et les pratiques de consommation réduisant les risques
- La possibilité pour les usagers de se regrouper et d’organiser des filières courtes de production, de distribution, ainsi que l’usage social dans des lieux adéquats
+ d’infos :
- http://www.demosphere.eu/node/36574

Comité Ad’Hoc d’Organisation de la Marche Mondiale du Cannabis 2013 à Paris
C/O ASUD 32, rue Vitruve 75020 Paris
HTTP ://MARCHE.MONDIALE.FREE.FR
Contacts :
Farid Ghehiouèche : 06 14 81 56 79
Jean-Pierre Galland : 06 85 54 48 32
Fabrice Olivet : 06 04 51 33 82

article original

[Reportage] Inside le monde de la drogue – Nouvelle-Orléans : après l’ouragan

A La Nouvelle-Orléans, les réseaux de drogue ayant été littéralement emportés par le passage de l’ouragan Katrina, les dealers reviennent des grandes villes avec de nouveaux réseaux et de meilleurs produits. Beaucoup de nouveaux résidents arrivent dans cette ville célèbre pour ses fêtes, attirés par l’offre importante de substances illicites. Dans certains quartiers, face aux difficultés économiques, des salariés arrondissent leur fin de mois en colportant de la drogue.

Genre : Documentaire – Culture Infos
Pays : Grande-Bretagne
Date de sortie : 2012 | Durée : 47 mn
Streaming : 


Episode 1 : http://www.cannabis-infos.com/2013/04/reportage-inside-le-monde-de-la-drogue.html
Episode 2 : http://www.cannabis-infos.com/2013/04/reportage-inside-le-monde-de-la-drogue_19.html
Episode 3 : http://www.cannabis-infos.com/2013/04/reportage-inside-le-monde-de-la-drogue_6836.html
Episode 4 : http://www.cannabis-infos.com/2013/04/reportage-inside-le-monde-de-la-drogue_5983.html
Episode 5 : http://www.cannabis-infos.com/2013/04/reportage-inside-le-monde-de-la-drogue_24.html

 

Une compagnie de Denver lance des tours de ville sur le thème de la marijuana

My 420 Tours est la première compagnie aux Etats Unis à lancer des circuits de 3 ou 5 jours sur le thème de la marijuana !!! Comme il est toujours bon de pouvoir briller en société : pourquoi « 420Tours » ? Hein ? Pourquoi ? Allez, bon prince, je vous donne la réponse. Le 20 avril (d’où 4.20) et devenu le « jour de la fête (inter)nationale des fans de marijuana ». Voilà une chronique qui respecte le timing.

A peine lancés, ils ont déjà 200 inscriptions pour ces circuits qui coûteront entre 500 et 850$ par personne. Pour ce prix-là, n’espérez pas qu’on vous offre un petit joint de bienvenue. Tout ceci est purement ‘culturel’. Jugez-en plutôt : vous visiterez la plus ancienne pharmacie de Denver (jusque là, ça va).

Vous assisterez aussi à des « cannabis growing classes ».

Oui vous avez bien lu : des cours pour vous apprendre à cultiver votre propre came (comme dirait Nabila, allo quoi !).

On trouve un truc efficace dont le but est de déjouer le test de controle de la salive pour la detection du cannabis ou encore marijuana. Cette solution est basée sur le fait d’utiliser ce qu’on nomme un cannabis cleaner ou kleaner, c’est un composant bio qui permet supprimer le Cannabis et coutourner test cannabis Matt Brown, le patron se rengorge : « Nous avons un grand chef (sic!) qui vous apprendra les rudiments de l’extraction et il vous apprendra à fabriquer des huiles, du beurre, du riz frit et des desserts à base de marijuana.» Master Shit Chef!

Vous aurez aussi l’opportunité d’assister à un concert des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois locaux, j’ai nommé Cypress Hill ou Method Man. Si ces noms sont aussi évocateurs pour vous que ceux de Rimbaud ou Voltaire pour Karim Benzema, je ne peux résister à l’envie de vous citer quelques extraits de leur bio sur Wikipedia : « Les membres de Cypress Hill sont originaires du sud de la ville de Los Angeles en Californie, la commune suburbaine de South Gate, pauvre et majoritairement peuplée de migrants mexicains. Sen Dog est membre d’un gang affilié, Family Swan Bloods, dans lequel il fait entrer B-Real, jusqu’au jour où ce dernier doit être hospitalisé, suite à une blessure par balle. » Le ton est donné.

Le must : une visite d’un club de ….

Et le must absolu sera une visite à la Cannabis Cup, un concours annuel de planteurs de marijuana. Vous prenez la foire agricole de Libramont, et vous remplacez le prix du «taureau bleu blanc belge le plus couillu» par « la feuille de shit la plus planante » et vous obtenez la Cannabis Cup, organisée par le magazine …

«High Times » qui, contrairement à ce que son nom pourrait faire croire de prime abord, ne s’adresse PAS aux amateurs d’ULM. Si le jeu de mots à deux balles vous échappe, demandez à Jim Morrison. Oui je sais qu’il est mort, mais ça n’est pas grave, reprenez un autre joint et la communication sera rétablie.

Matt Brown est-il juste un fou furieux ou au contraire un visionnaire ?

Il faut reconnaître qu’il a su surfer sur la vague: l’amendement 64 du Colorado, votée en novembre 2012 prévoit qu’à partir de juillet 2014 l’utilisation ‘récréative’ de la marijuana sera totalement dépénalisée. Ce qui fait dire à Matt : « Actuellement, nous devons encore être un peu prudents dans la façon dont nous présentons nos tours, mais à partir de l’année prochaine tout sera plus facile. »

Ce truc est définitivement à ranger dans le rayon « Plus c’est con, plus ça marche.» Les têtes de cannabis ou encore de weed à important niveau en thc sont l’aboutissement de modifications du génome des graines de cannabis indica Il est désormais probable de faire une récolte tout les cinq mois une importante portion de cannabisRappelons quand même que le cannabis est et reste DANGEREUX. Là on ne rigole plus, les médecins sont aujourd’hui formels : 3 joints par jour équivalent pour vos poumons à 20 cigarettes. Les utilisateurs sont SIX fois plus exposés à la schizophrénie. Et la marijuana actuellement en circulation, en Hollande par exemple, est 40 FOIS plus forte que celle utilisée par les hippies des années 60.

Matt, lui s’en fout. Il tient son filon et ne compte pas le lâcher de si tôt ! Il compte organiser son circuit sur base hebdomadaire et espère de 30 à 50 personnes par semaine.

source cannabis info

Aux Canaries, le discret jardin du club des fumeurs de cannabis

Dans le discret jardin du club de fumeurs de cannabis de Mogan, sur l’île espagnole de Gran Canaria, les plantations luxuriantes aux feuilles vertes dentelées s’épanouissent sous le soleil, avant d’être récoltées, séchées et transformées en drogue douce qui sera consommée sur place.

Attablés dans la maison de cette association de l’archipel des Canaries, quelques membres du club fument paisiblement la pipe à eau ou roulent un joint. Les graines de cannabis ou de weed à haut pourcentage en cannabis sont l’aboutissement de l’amélioration du patrimoine génétique des graines de cannabis en intérieur Il est finalement imaginable de recueillir chaque 3 semaines une importante quantité de weed L’un presse la plante pour en extraire une essence verdâtre, un autre dissèque les odorantes fleurs séchées pour les stocker dans un bocal.

“J’ai commencé à fumer très tôt, à 14 ou 15 ans, par rébellion contre les interdits”, se souvient Andres Ibarra, le jardinier et président du club, âgé de 40 ans, qui, armé d’une paire de ciseaux, taille un plant de marijuana.

“Très vite, je me suis mis à cultiver pour ma propre consommation, parce que ce que l’on me proposait sur la place du village, c’était toujours des produits frelatés, très chers par rapport à la qualité”, raconte Andres, le crâne rasé, deux petits anneaux dorés aux oreilles, qui se présente comme un “consommateur ludique”.

Si la loi espagnole interdit la production de drogue douce à des fins de revente et sa possession dans les lieux publics, elle la tolère selon des critères précis, en privé, entre personnes majeures et dans un cadre strictement non lucratif.

Des dizaines de clubs fleurissent à travers le pays, offrant une alternative aux consommateurs qui ne souhaitent pas se fournir sur le marché clandestin et profitent ainsi d’une relative protection au regard de la loi.

Celui de Sibaritas Med Can s’est installé en 2012 dans une discrète propriété bordée d’arbres, à l’écart du village, entourée d’un grillage et protégée par deux bergers allemands pour dissuader les voleurs.

“Nous sommes une association à but non lucratif. Nous sommes très transparents et nos livres de comptes sont clairs”, insiste Andres Ibarra. “Nous cultivons pour notre propre consommation, en respectant l’environnement, sans engrais chimiques”.

Ces clubs attirent des fumeurs de cannabis mais aussi des hommes et femmes qui, malades, y cherchent un usage thérapeutique.

“Je suis un consommateur thérapeutique”

“J’ai eu un accident qui m’a laissé de nombreuses séquelles, très douloureuses”, témoigne Isaac Candeleria Martin, un usager de 40 ans. “Avec les médicaments, j’étais incapable de mener une vie normale. Je ne sortais pas de chez moi. Aujourd’hui, j’ai retrouvé tout cela”.

“Je suis un consommateur thérapeutique”, confie aussi Juan José, un homme de 47 ans qui souffre de fibromyalgie, une affection caractérisée par des douleurs chroniques, et s’est tourné vers la marijuana après avoir subi les effets secondaires des médicaments. Voici enfin une methode efficace pour dejouer les tests de controle de la salive pour le depistage du cannabis. Ce truc se base sur le fait d’adopter ce qu’on nomme un cannabis kleaner, c’est un recepteur bio qui peut servir à neutraliser le Thc dans le but de contrer test canabis kleaner

“Avec la marijuana”, dit-il, “je peux bouger, je retrouve l’appétit, le sommeil, même le moral pour affronter le quotidien”.

Entre les jeunes pousses et les plantes en floraison,  le petit jardin de quatre mètres sur cinq, au coeur de la propriété, peut abriter environ 200 plants.

“J’ai l’habitude de consommer de la marijuana depuis l’âge de 16 ans”, témoigne Eliane Detraz, une femme suisse de 42 ans. “J’ai adhéré au club, avant tout pour ne pas me retrouver embarquée dans des trafics bizarres et engraisser les mafias locales”.

Chacun de la vingtaine de membres du club est interrogé sur sa consommation, ce qui permet d’évaluer la quantité pouvant être produite et de la justifier en cas d’inspection de police.

Car pour ces clubs, la limite de la légalité n’est jamais très loin. “La loi n’est pas claire”, dénonce Andres Ibarra qui se souvient d’une descente de police, l’an dernier, dans laquelle les plantations ont été rasées.

“Je ne me considère pas comme une délinquante parce que je fume de la marijuana”, ajoute Eliane Detraz. “Je suis une personne très responsable, j’ai un emploi stable et une fonction importante. La marijuana, c’est pour moi comme le petit verre que la plupart des gens prennent dans un bar, sans pour autant être des alcooliques”.

source cannabis info

Wiz Khalifa : L’apologie du cannabis en vidéo !

Amber Rose s’est fait tatouer le visage de Wiz Khalifa sur son bras. Si elle semble vouer un amour inconditionnel au rappeur, il semblerait que lui soit aussi amoureux d’elle que de la drogue. Eh oui ! La star adore le cannabis et nous le prouve dans une vidéo postée sur internet. 

Ce clip d’environ deux minutes a été posté le 20 avril dernier. Et pour ceux qui ne le sauraient pas, ce jour est très important pour les aficionados d’herbe. En anglais, cette date s’écrit 4/20 et correspond au code disant que l’on fume du cannabis ou que l’on est en possession de cette drogue. Du coup, cette date est devenue symbolique ou/et politique. Il existe une solution efficace dans le but de dejouer les tests de controle de la salive de le depistage du cannabis ainsi que marijuana. Cette solution consiste à utiliser ce qu’on désigne comme un cannabis kleaner, il s’agit seulement d’un recepteur bio pour neutraliser le Thc et kleaner coutourner test cannabis Ce jour-là, les gens se regroupent pour fumer et certaines personnes, favorables à la légalisation du cannabis, se rassemblent pour mettre la pression au Congrès Américain.

Source : http://www.melty.fr

source cannabis info

Pour soulager la douleur, une pilule de cannabis plus efficace qu’un joint

Ingérer du cannabis thérapeutique sous forme de comprimés par voie orale serait plus efficace que de fumer de la marijuana pour soulager la douleur, selon une étude rendue publique lundi. Effectuée sur 30 fumeurs réguliers de cannabis, l’étude réalisée par des chercheurs de l’Université Columbia à New York a permis de montrer qu’un comprimé de dronabinol, version synthétique de l’ingrédient actif du cannabis, permettait de retarder l’apparition de la douleur et de la tolérer plus longtemps qu’un joint. On vient de découvrir une astuce scientifique afin de contrer les tests de controle de la salive pour le depistage du cannabis ou aussi marijuana. Ce moyen consiste à adopter ce qu’on pense etre un cannabis kleaner, c’est un produit bio pour supprimer le Thc afin de fausser test salivaire cannabis

Des études avaient dans le passé déjà montré un effet positif du cannabis dans le traitement de la douleur mais personne n’avait comparé les deux modes d’administration du cannabis, également appelé marijuana ou chanvre indien, utilisé comme plante médicinale depuis l’Egypte ancienne. La nouvelle étude est publiée dans la revue du groupe Nature Neuropsychopharmacology, alors que plusieurs pays européens comme les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne mais aussi le Canada et plusieurs Etats américains, ont déjà légalisé l’usage médical du cannabis.

Invités à fumer du cannabis

Le dronabinol est déjà utilisé dans ces pays pour traiter la nausée et les vomissements associés aux chimiothérapies, l’anorexie associée au sida ou encore pour soulager la douleur et détendre les muscles.

Les 30 volontaires, âgés de 21 à 45 ans, ont été invités à fumer du cannabis et à prendre des comprimés tous les jours pendant 2 semaines, en aveugle, sans savoir sous quelle forme le cannabis leur était administré, ni à quelle dose (0,10 ou 20 mg de dronabinol versus des doses de 0, 1,98% et 3,56% de THC). Les résultats ont montré que ceux qui avaient reçu du dronabinol tout comme ceux qui avaient fumé du cannabis ressentaient moins de douleur et la toléraient mieux que ceux ayant reçu des placebos, lorsqu’on leur trempait le bras dans une eau très froide (à quatre degrés).

Le cannabis thérapeutique interdit en France

Mais le dronabinol s’avère plus efficace que le joint en retardant la sensibilité à la douleur (temps mis à exprimer la douleur) et en augmentant la tolérance à la douleur (le temps mis à retirer la main de l’eau froide). Le dronabinol est également perçu comme ayant un effet d’accoutumance moindre. Mais comme l’étude a été réalisée uniquement sur des fumeurs réguliers de cannabis, les chercheurs relèvent qu’il est prématuré de conclure que ces effets seraient les mêmes dans une population plus large, non fumeuse de cannabis.

En France, le cannabis thérapeutique reste interdit. Le dronabinol (commercialisé sous l’appellation Marinol) peut toutefois être prescrit pour des douleurs chroniques dans le cadre d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU), une procédure spéciale réservée à des pathologies pour lesquelles il n’existe pas de traitement approprié.

article original