Comment faire de l’huile de cannabis (BHO)

Le monde passionnant des extractions de cannabis a presque deux siècles d’histoire derrière lui. L’utilisation de teintures ou extraits de marijuana était le privilège des classes sociales favorisées, comme la Reine Victoria d’Angleterre, qui était une utilisatrice reconnue de ce type d’extraits.

Huile de cannabis, BHO. Huile de cannabis, BHO.

La première personne qui introduisit l’huile de cannabis en Angleterre fut le Dr. O’Shaughnessy. C’était en 1840, et dès lors sa consommation s’étendit massivement au sein de la population jusqu’à atteindre le niveau actuel de l’aspirine dans notre société. Voici une astuce afin de tromper le test salivaire de detection du cannabis (hashish). Ce truc consiste à utiliser ce que l’on nomme un Cannabis cleener, c’est un produit poureradiquer le Tetrahydrocannabinol : contrer test cannabis.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la populaire extraction de trichomes connue comme BHO (Butane Honey Oil), qui est actuellement très répandue dans la communauté cannabique internationale.

Le résultat est une huile ressemblant au miel, extrêmement concentrée, pouvant dépasser 70% de THC. Le procédé de fabrication est très simple et pourra facilement être réalisé à la maison, à condition d’être prudent. Pour ceci nous aurons besoin de quelques accessoires faciles à trouver.

Matériel nécessaire pour faire le BHO. Matériel nécessaire pour faire le BHO.

Extracteur de résine (ou petit tube de cuivre avec bouchon de 22mm en cuivre et valvule pour le gaz).Gaz butane 0% impuretés: Gaz butane Colibri, Atomic, etc…Filtre à café ou maille de 25 microns.1 plat en pyrex.Lames propres.Scotch isolant ou brides.Papier cuisson.

La quantité de cannabis dépendra de la taille du tube d’extraction. Il est important d’utiliser de la marijuana de grande qualité pour un résultat optimal.

Il existe  différentes techniques pour obtenir du BHO, nous expliquerons ici une méthode simple et efficace, qui permettra d’extraire une résine de première qualité. Il est très important d’utiliser du gaz butane 0% d’impuretés, sur le plan sanitaire comme gustatif, ces impuretés pouvant subsister dans la matière finale. Pour cet exemple nous avons utilisé la variété de cannabis K13 Haze de Philosopher Seeds, cultivée en extérieur.

Insertion du cannabis Insertion du cannabis

Nous commençons par introduire le cannabis dans l’extracteur de résine. L’herbe devra être préparée en parties homogènes, sans pour autant devoir la mouliner, on cassera simplement les plus grosses parties.

Il est important de ne pas laisser de poches d’air, car la quantité de résine extraite en serait alors grandement réduite. L’herbe doit être légèrement tassée, sans la compacter on s’assurera tout de même qu’il ne reste pas de trous d’air, afin que le gaz puisse imprégner tout le cannabis présent dans le tube.

Fixer la toile Fixer la toile

Nous fixerons la maille à l’une des extrémités du tube, à l’aide de scotch résistant ou d’une bride (cela dépendra du tube que nous utiliserons) et de l’autre nous fixerons le couvercle avec l’adaptateur pour la valvule de gaz.

Nous pourrons placer le tube au congélateur quelques heures, car il sera plus facile d’extraire les trichomes sur de l’herbe congelée. Ensuite, nous pourrons faire passer le gaz à travers l’extracteur.

Selon la taille du tube et son diamètre, les quantités de butane à utiliser varieront. Maintenant nous nous préparons à recueillir le gaz dans le plat de pyrex.

Cannabinoïdes extraits au gaz Cannabinoïdes extraits au gaz

Il est très important de respecter certaines mesures de sécurité pendant ce protocole: ne pas fumer, s’éloigner de toute flamme ou étincelle possible, et réaliser idéalement l’extraction à l’extérieur pour éviter l’accumulation du gaz. Les vêtements synthétiques pouvant produire de l’électricité statique, comme les survêtements par exemple, sont à proscrire pour une sécurité maximale.

Après avoir introduit le gaz dans l’extracteur de résine, nous verrons après quelques secondes celui ci qui commencera à sortir par le bas du tube. Le gaz lorsqu’il entre en contact avec le pyrex s’évapore facilement. Il sera confortable d’utiliser des gants pour se protéger du froid intense produit par le gaz butane.

Nous pourrons observer le butane qui sortira sous forme liquide et de couleur dorée, de par son contenu en résine, nous arrêterons d’injecter du gaz lorsque le gaz sera de nouveau transparent, signe qu’il ne reste plus de glandes de résine à extraire.

Ajouter plus de gaz demanderait ensuite un travail plus long pour le faire s’évaporer puis le purger. Le changement de couleur du gaz, de doré à transparent, nous signale donc que la majorité de la résine est extraite.

Évaporation du BHO Évaporation du BHO

Une fois les trichomes extraits, nous devrons éliminer le gaz restant en chauffant de l’eau dans une petite casserole, sur laquelle nous placerons un plat pour poser notre récipient d’huile (bain-marie), ce qui facilitera l’évaporation du gaz.

Ce processus peut prendre 1 heure, on remarquera la formation de petites bulles et, pour favoriser l’évaporation, nous pourrons les percer à l’aide d’une aiguille. Lorsqu’il n’en demeurera plus, nous pourrons récupérer le BHO avec des lames de rasoir.

Il est important que le plat de pyrex soit tiède pour retirer l’huile facilement. La température de travail doit toujours rester inférieure à 40° pour préserver les arômes du cannabis.

Passée une heure de travail nous disposerons de notre huile de cannabis. Huile de marijuana

Nous laisserons alors refroidir l’huile avant de la chauffer de nouveau pendant une heure à la même température. Nous serons ainsi certains que tout le gaz soit éliminé.

La meilleure façon d’éliminer tout le gaz est d’utiliser une pompe à vide et un jeu de manomètres. Dans un prochain article nous expliquerons comment purger le BHO à l’aide d’une pompe à vide. Avec cette technique nous obtiendrons un autre type d’extraction nommé Budder, où l’huile se solidifie.

Une lame de rasoir permettra de récupérer l'huile de cannabis en toute facilité. Récupération du BHO

Nous pouvons retirer le BHO avec les lames de rasoir, puis le placer quelques instants au congélateur pour décoller l’huile des lames avec facilité.

Étendre l'huile sur du papier cuisson augmentera la surface d'évaporation. Purge manuelle de l’huile

Nous pourrons également utiliser du papier cuisson pour y étendre l’huile précédemment extraite, car celle ci n’y adhérera pas.

Ensuite nous placerons la feuille de papier et l’huile au congélateur pour qu’elle durcisse, il sera ensuite très facile de la décoller.

Le BHO est prêt à être conservé, on le placera dans un petit bocal en verre. La température de conservation de l’huile doit être basse, autour de 8ºC, pour qu’elle reste dure et facile à manipuler.

Détail d'huile de cannabis de type BHO. Concentré de cannabis prêt à l’emploi

source déjouer le test salivaire du cannabis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s